Parcours à travers les sources et le patrimoine de Caldes de Malavella

Partager
Parcours à travers les sources et le patrimoine de Caldes de Malavella

Sur cet itinéraire, nous vous proposons de découvrir en profondeur les sources thermales et le patrimoine de Caldes de Malavella.

Êtes-vous prêt pour cela?

Thermes romains de Puig de Sant Grau

Bien culturel d'intérêt national du 1er siècle. Ce sont les vestiges les mieux conservés de la commune romaine d'AQUAE CALIDAE, aujourd'hui Caldes de Malavella.

r392_termal (1) Le bâtiment thermal romain de Sant Grau a été construit vers 50 après JC sur une ancienne station thermale, du IIe-Ie siècle av.J.-C., qui a été en grande partie démolie et dont on connaît très peu de vestiges (vestiges d'un dallage, d'un mur à arcades, d'un petite partie de la façade et une petite piscine).L'edifici du Ier siècle après JC, par contre, est conservé d'une manière remarquablement complète.

Vous pouvez toujours voir les mécanismes de travail de l'eau presque intacts. Le bâtiment se compose d'une piscine centrale rectangulaire (natatio), mesurant 7,90 sur 6,65 mètres, avec un accès en escalier, et une série de chambres autour de lui pour recevoir des traitements curatifs. Il y a trois espaces à l'arrière, on pensait initialement qu'il s'agissait de baignoires, mais ce sont des pièces où les huiles étaient prélevées. Ses caractéristiques sont éminemment salutaires, probablement liées au culte d'Apollon ou à une autre divinité qui guérit les maladies.

À l'époque médiévale, la station thermale a continué à fonctionner. Deux nouveaux bassins occupaient l'espace de l'ancienne salle sacrée, tandis que la circulation de l'eau accumulait des sédiments calcaires sur tous les côtés sud et est du bâtiment. Ses structures furent utilisées au 14ème siècle pour construire le château de Caldes, mais les fonctions thermales de l'édifice romain, transformé en hôpital, durèrent encore jusqu'au 19ème siècle.

Le Puig de Sant Grau

I-XIX siècles. Petit promontoire où se trouvent plusieurs sources chaudes de Caldes, qui depuis l'Antiquité ont été exploitées avec la construction de thermes romains. À l'époque médiévale, la montagne était occupée par le château de Caldes; il reste actuellement une partie du mur et des tours.

La chapelle de San Grau, s. IX, qui donne son nom au lieu, était l'église paroissiale de la Villa jusqu'à ce qu'elle devienne obsolète en raison de la croissance démographique et du fait qu'elle a été construite dans une zone avec de fortes sources d'eau thermale, car elle a causé les corps du cimetière. pas se décomposer, mais a été momifié. Ensuite, il a été décidé de construire la nouvelle église de San Esteban, XIe siècle, hors des murs. A partir de ce moment, la chapelle Saint-Grau est le lieu de rencontre des gens du commun; le syndic, etc.

Au XIXe siècle, l'industriel Pau Estapé Maristany acquiert une grande partie de la montagne et fait construire l'usine d'embouteillage «Imperial Water» dans l'actuelle Plaza del Agua. Profitant de l'afflux de vacanciers vers la station balnéaire de Caldes, M. Estapé a adapté l'espace pour promouvoir son produit. En plus d'y mener la première campagne de fouilles archéologiques des thermes romains, un jardin moderniste a été créé qui a intégré les sources de San Grado ou de la Roqueta et celle de l'hôpital dans des temples de style néoclassique. Avec la crise du phénomène estival, l'ensemble du complexe a suivi un processus de détérioration avancée, jusqu'à il y a quelques années, la mairie de Caldes l'a acquis et l'a adapté.

Le château et les remparts médiévaux

r394_muralla XII siècle. Château médiéval construit sur les vestiges des thermes romains. Il a été démoli entre les 18e et 19e siècles. Actuellement, seule une partie du mur et des tours reste comme témoignage.

XII-XIV siècles. La ville de Caldes avait un mur qui défendait la population depuis le 14ème siècle. Plusieurs sections sont conservées, situées à Cal Ferrer de la Plaza, dans l'ermitage de Sant Grau et le canal qui suit la source de la mine. Le parement des murs est fait de pierres de taille carrées disposées en rangées et de meurtrières intercalées. Le château avait son propre mur d'origine plus ancienne, dont trois tours défensives sont conservées, l'une construite sur les vestiges des thermes romains.

Histoire de la mise en bouteille d'eau

La première mise en bouteille industrielle dont nous avons des nouvelles date de 1870. C'est alors que la famille Pla et Deniel obtint l'autorisation d'exporter de l'eau médicinale sous le nom de "San Narciso".

Vers 1880, le Dr Modest Furest i Roca acquiert le terrain de Monte de las Ánimas pour exploiter les sources de Grande, de la Cantera, Chica et del Hígado. Initialement commercialisé sous le nom de "Agua del Puig de las Almas" en 1891, il prit le nom de "Vichy Catalán". Bientôt, l'usine d'embouteillage connut un succès remarquable.

A la fin du 19ème siècle, Puig de Sant Grau est racheté par l'industriel Pau Estapé Maristany, qui fait construire l'usine d'embouteillage "Imperial Water" sur l'actuelle Plaza del Agua. Le projet est complété par l'adaptation de l'espace et la construction d'un jardin moderniste dans le but de promouvoir son produit.

Enfin, le spa Soler et le spa Prats ont mis en bouteille l'eau de la fontaine de Mina avant la guerre civile, respectivement sous les noms «Agua del Balneario Prats» et «Fuente Cataluña». Après la guerre, les deux sociétés ont fusionné pour embouteiller "Agua Malavella", qui en 1985 a été acquise par la SA Vichy Catalán.

Traversée d'anciennes routes

XIV-XVIII siècles. L'intersection des rues actuelles de Libertad et de la Petite Place était à l'époque médiévale le noyau de la ville de Caldes. La route qui allait au nord menait à Gérone, celle à l'est allait à Cassà et Llagostera, celle à l'ouest était le Camino Real de Santa Coloma de Farners et celle au sud était le Camino Real de Vidreres.

Chacune des routes avait une sortie de la ville fortifiée des portails respectifs, dont il n'y a pratiquement aucune trace. La seule preuve conservée se trouve sous la section de mur attachée à Cal Ferrer de la Plaza, où se trouvent les restes de la porte du portail de Gérone. La croix gravée dans l'une des maisons de la traversée est un témoignage de cette ancienne enclave intra-muros.

Fontaine de la mine et laveries municipales

La Fuente de la Mina est une source d'eau thermale, également connue sous le nom de Rayo de Mel. Il est apparu à la suite de la construction d'une mine, qui a été faite pour assécher un champ marécageux.

Au cours des années 1840, son eau chaude était acheminée sous terre vers certains bains publics, qui étaient les antécédents des spas Prats et Soler. L'eau de la source a été mise en bouteille pour la consommation par le Prats Spa sous le nom "Agua del Balneario Prats" et par le Soler Spa comme "Fuente Cataluña", jusqu'à ce que les deux fusionnent sous le nom "Agua Malavella". Enfin, en 1985, il a été acquis par Vichy Catalán. L'eau jaillit à environ 60 ºC et possède des propriétés reconnues; C'est pourquoi la présence de personnes de la région pour s'en emparer est courante.

Les lavoirs à proximité sont remplis d'eau thermale qui monte de la source, et dans toute la région, il était réputé pour son aptitude à faire la lessive. C'est à l'origine du toponyme de la Riera del Lejía, qui court en avant et recueille l'eau.

Les boulevards et les maisons d'été

r394_estueig Au début du 20e siècle, des maisons d'été ont commencé à être construites au sud du noyau de Caldes, avec une promenade bordée d'arbres comme épine dorsale. La promenade, promue par le barcelonais Bartolomé Recolons, est devenue un lieu très populaire pour les barcelonais venus prendre les eaux de la ville.

Les maisons qui ont été construites ont été fortement influencées par l'esthétique moderniste et noucentista, avec des motifs décoratifs distinctifs tels que des moulures, des pignons sinueux, des poteries et des ferronneries. De bons exemples sont les maisons Mas y Ros, Motlló, Chalets de en Vilar et Bell-Estar, ainsi que la villa Antoni Mas et Colonia Rodríguez.

Le boulevard a été prolongé avec une nouvelle section boisée, promue par le propriétaire de la ferme voisine de Can Rufino. Le modèle de construction de cette zone était de grandes tours isolées, parmi lesquelles se distinguent la Villa Rosario et la Torre de Can Sala.

Autres maisons modernistes intéressantes dans le centre urbain: Quintana, Perxachs, Manegat, Pla y Deniel, maison du poète Matheu, Casa de les Punxes, Bonanova, Torre de los Pájaros.

Église paroissiale

XIe-XVIIe siècles. Église du XIe siècle dédiée à San Esteban. De ses origines, il ne conserve que les grandes absides romanes, de style lombard, et le plan de la basilique. Il a été réformé à plusieurs reprises et ce que nous voyons aujourd'hui date principalement du 17ème siècle. La façade est de style Renaissance et des deux côtés de la porte, dans la partie inférieure, vous pouvez voir l'un des symboles de Caldes, de grands cuivres ou pots.

L'église est au centre de la place du même nom et est entourée de bâtiments modernistes, néoclassiques et éclectiques; le point culminant est la Casa Quintana. Dans les rues environnantes, on peut trouver des bâtiments plus emblématiques comme le Théâtre-Casino municipal.

La ferme et la source de la vache

La Granja est un projet d'urbanisation lancé dans les années 1920 qui envisageait la construction d'une cité-jardin pour les vacanciers de Caldes. Selon le plan, les tours majestueuses devaient être accompagnées d'espaces paysagers, avec un parc public qui serait le centre social.

Dans une première phase d'urbanisation, six tours de style Noucentista ont été construites, parmi lesquelles se détachent la Villa Catalina (tour n ° 1), la Vicaría (tour n ° 2) et la tour du cheval (tour n ° 5). Le parc public a été nommé d'après la fontaine préexistante, et un puits et une aire de pique-nique connue sous le nom de Casinet ont été construits. La nouvelle source de la vache est une construction de style moderniste, avec des murs en sgraffite et une tuile avec la voûte qui lui donne son nom représenté, couronnée par un dôme en céramique émaillée. Le projet d'urbanisation de La Granja n'a pas prospéré en raison de la crise du phénomène estival et du déclenchement de la guerre civile.

C'est un espace agréable et calme et le meilleur endroit pour se rafraîchir en été.

Spa Prats

XIX-XX siècles.

Spa construit entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle. La famille Prats a conçu le centre thermal comme un grand bâtiment de style éclectique, avec des façades de composition symétrique abondamment décorées de motifs classiques tels que, par exemple, des pilastres, des guirlandes et des fleurs.

Les sources chaudes de Caldes de Malavella sont connues depuis l'époque romaine. Ses propriétés cicatrisantes sont appropriées pour le traitement des maladies rhumatismales, de la dyspepsie, de l'hépatite, des fractures, des plaies, et en même temps, elles sont recommandées pour réguler les troubles des systèmes digestif, urinaire et circulatoire.

L'antécédent du Prats Spa est un petit établissement thermal fondé par la famille Prats, profitant de l'eau de la fontaine de la mine. Le phénomène croissant des vacances d'été a conduit à la construction du bâtiment actuel au centre de la ville au cours de la seconde moitié du XIXe siècle. Ce nouveau bâtiment, au goût éclectique, caractérisé par l'utilisation d'éléments architecturaux de différentes époques, dut être agrandi en 1912, suite au projet de l'architecte Eusebi Bona. C'est alors que l'ancien couvercle d'accès a été remplacé par l'actuel. A côté de l'établissement thermal, plusieurs cabines ont été construites pour loger les clients, qui ont été démolies il y a quelques années.

Le Prats Spa a mis en bouteille "Agua del Balneario Prats" à petite échelle, jusqu'à ce que l'augmentation de la demande d'eau gazeuse fasse fusionner le spa Prats et le spa Soler pour créer une nouvelle mise en bouteille appelée "Agua Malavella", à partir de l'eau de la fontaine de la mine. Puis il y a eu un changement dans la prise en compte de l'eau de Caldes: en plus de la consommation destinée aux traitements médicinaux, à partir de ce moment, elle a été considérée comme eau de table, avec l'augmentation conséquente de la demande. L'usine d'embouteillage a été acquise en 1985 par la société SA Vichy Catalán.

Spa Vichy Catalán

XIX-XX siècles. Le Spa Vichy Catalán a été promu par le Dr Modest Furest i Roca, qui en 1880 a acheté le terrain de Puig de las Almas. L'objectif de cette acquisition était d'exploiter les sources d'eau thermale, qui consistait en la construction d'une usine d'embouteillage et de bains «sur place». L'eau des sources de la Grande, de la Cantera, Chica et del Hígado était initialement commercialisée sous la dénomination "Agua del Puig de las Almas", déjà déclarée d'utilité publique à l'époque.

En 1891, l'eau a adopté le nom de "Vichy Catalán", par analogie avec les eaux médicinales renommées de la station thermale française. Cette même année, le Dr Furest a consolidé le projet avec la construction d'un spa, commandé par Gaietà Buïgas et Monrabà.

Le spa a été conçu comme un bâtiment aux dimensions monumentales, dans un style moderniste et d'inspiration nettement arabisante. Il se compose de deux parties différentes qui forment un "T". Un patio intérieur avec une fontaine se distingue, devant lequel se trouve une chapelle dédiée à San José et San Esteban, construite sous l'influence de l'esthétique moderniste.

Parcours du Camp dels Ninots

r394_ninot Visite balisée du site paléontologique du Camp dels Ninots, déclaré bien culturel d'intérêt national. Sous les champs cultivés, l'un des rares gisements cachés permet la reconstruction d'un écosystème entier d'il y a environ 3,1 millions d'années, spécifiquement de la période connue sous le nom de Pliocène supérieur.

Le toponyme de Camp dels Ninots vient de l'Antiquité, lorsque de nombreux Caldenc allaient chercher ce qu'ils appelaient des poupées: des pierres (opale ménilitique) aux curieuses formes en forme de rein, avec lesquelles ils jouaient pour imaginer différentes figures. Les travaux scientifiques menés depuis 2003 ont permis de récupérer des restes fossiles animaux; les oiseaux, les poissons, les amphibiens, les reptiles et les mammifères tels que les bovidés ou les tapirs, et les restes végétaux tels que les feuilles, les troncs et les pollens. Grâce à ces études, on sait que le site est situé dans un ancien volcan, dans le cratère duquel, lorsque l'activité volcanique a cessé, un lac s'est formé.

Visite guidée virtuelle au Camp dels Ninots: https://www.youtube.com/watch?v=zD3Ng5va1hI&t=69s

Source: Conseil municipal de Caldes de Malavella

Où se loger

Hotel Balneari Vichy Catalan

Caldes de Malavella

Les sources chaudes et du bicarbonate de sodium de Vichy Catalan Manantial…

Lire la suite

Mas Ros Restaurant i Hotel

Cassà de la Selva (a 6.5 Km)

Profitez d'un séjour calme et confortable dans notre petit hôtel chaleureux. N'oubliez…

Lire la suite

Camping Riudarenes

Riudarenes (a 11 Km)

Entouré par la tranquillité et la nature, notre camping est à peut-être…

Lire la suite

La Casa Nova

Riudarenes (a 11 Km)

La maison dispose de quatre chambres triples et un double, tout ce…

Lire la suite

Balneari Termes Orion

Santa Coloma de Farners (a 11.5 Km)

chambres design avec toutes les commodités, conçus pour?? conversation ou la lecture…

Lire la suite

Hostal Can Gurt

Santa Coloma de Farners (a 11.5 Km)

Touristique catégorie d'hébergement hébergement 2 étoiles avec 17 chambres, dont 6 chambres…

Lire la suite

Can Baldiri

Santa Coloma de Farners (a 14.9 Km)

À l'heure actuelle Can Baldiri est un logement pour une utilisation touristique…

Lire la suite

Evenia Olympic Resort

Lloret de Mar (a 15.1 Km)

Situé dans un quartier résidentiel de Lloret de Mar, près du centre…

Lire la suite

Où manger

Mas Ros Restaurant i Hotel

Cassà de la Selva (a 6.5 Km)

Profitez d'un séjour calme et confortable dans notre petit hôtel chaleureux. N'oubliez…

Lire la suite

Restaurant Artusi

Girona (a 16.3 Km)

Situé au c?ur de la vieille ville de Gérone, Artusi cuisine du…

Lire la suite

Pura Brasa

Pineda de Mar (a 25 Km)

Une expérience gastronomique unique: Pura Brasa est un concept proche et amusant…

Lire la suite

El Racó

Palamós (a 26.4 Km)

Mediterrania Pizzeria situé à 200m de la mer sur la promenade de…

Lire la suite

Quoi faire

Hotel Balneari Vichy Catalan

Caldes de Malavella

Les sources chaudes et du bicarbonate de sodium de Vichy Catalan Manantial…

Lire la suite

Fundació Mona

Riudellots de la Selva (a 6.6 Km)

La Fondation Mona est une organisation à but non lucratif qui a…

Lire la suite

El Gran Museu de la Màgia

Santa Cristina d'Aro (a 16 Km)

maison catalane des années 1700, avec une chapelle, où des automates, des…

Lire la suite

Xplore Girona - Escape Room Urbà

Girona (a 16.3 Km)

Vivez Gérone comme vous ne l'avez jamais fait auparavant, avec une salle…

Lire la suite

Pessebre Vivent Castell D'Aro

Castell - Platja d'Aro (a 18.3 Km)

Notre Bethléem commence en 1959 par le père Gumersind et la famille…

Lire la suite

Marineland

Palafolls (a 20.4 Km)

Un voyage dans le monde animal, un voyage avec les dauphins, lions…

Lire la suite

Camins de Bosc

Sant Hilari Sacalm (a 22.7 Km)

Routes de la forêt est une zone de forêt privée d'environ deux…

Lire la suite

Tirgi Parc de les olors

Celrà (a 22.7 Km)

Un lieu où vous pourrez renouer avec la nature et découvrir les…

Lire la suite

Agenda

Il était une fois... un trencadís! à La Pedrera

24/09/2021 ...

Lire la suite

Festival OFF à Palafrugell

24/09/2021 ...

Lire la suite

Profitez du beuglement du cerf à MónNatura Pirineos

25/09/2021 ...

Lire la suite

Gran Fondo La Falla à La Vall de Boí

25/09/2021

Lire la suite

Dirigez-vous à nos bulletins d'information!

Vous recevrez notre newsletter avec des nouvelles, des itinéraires, des promotions, loteries, etc..