Les colonies textiles du Llobregat en voiture électrique, un monde à découvrir

Partager
Les colonies textiles du Llobregat en voiture électrique, un monde à découvrir

Points de recharge

Cet itinéraire est conçu pour être effectué en véhicule électrique, bien qu'il puisse être effectué avec n'importe quelle autre voiture. Le long de l'itinéraire, nous vous suggérerons des municipalités qui ont des bornes de recharge et des lieux d'intérêt à visiter pendant que nous chargeons les batteries.

Les voitures électriques sont un bon moyen de décarboner le transport routier Ces véhicules n'émettent pas de gaz à effet de serre et n'ont pas besoin d'énergie fossile pour fonctionner, ce qui en fait un option viable pour aider à réduire notre empreinte CO₂. L'amélioration constante de la technologie de ces voitures les rend de plus en plus efficaces et écologiques.

Consultez également les recommandations pour les déplacements en voiture électrique.

Nombre de tronçons

6

Nombre de tronçons
Kilométrage total

34.5

Kilométrage total
Émissions locales (voiture électrique)

1.77 KG

Émissions locales (voiture électrique)

5.69 KG

Émissions locales (voiture diesel)

Le Berguedà jouit d'une des plus importantes concentrations de colonies textiles dans la zone comprise entre Cal Rosal et L' Ametlla de Merola, le long du fleuve Llobregat. Le géographe français Pierre Deffontaines l'a défini comme le plus travailleur: "Peut-être aucun fleuve au monde n'a-t-il fait l'objet d'une exploitation aussi exhaustive que le misérable Llobregat". Et c'est que les eaux de ce cours fluvial sont déjà canalisées peu après sa naissance dans les sources du Llobregat à Castellar de n'Hug pour fournir de l'énergie aux nombreuses usines qui étaient actives dans son cours. Cette ressource naturelle était ainsi utilisée pour produire de l'électricité mais aussi de l'énergie hydroélectrique pour faire fonctionner des turbines ou des métiers à tisser, clé de l'industrialisation du Berguedà.

Ces centres manufacturiers employaient des milliers de personnes aux XIXe et XXe siècles en Europe et constituaient l'un des piliers de l'économie berguédane avec l'exploitation du charbon.

Les colonies textiles étaient des complexes industriels dans lesquels les propriétaires fournissaient, entre autres services, emploi et logement aux ouvriers. C'était un monde fermé, non seulement au sens métaphorique mais aussi au sens physique, car dans certains cas, il y avait des portes qui restaient fermées la nuit, donc on ne pouvait ni entrer ni sortir.

Aujourd'hui, le concept de mobilité durable en général et de mobilité électrique en particulier, s'inscrit parfaitement dans la philosophie d'utilisation de l'eau de rivière qui servait à l'époque à générer la force et l'électricité nécessaires pour mener à bien l'activité industrielle des colonies textiles.. C'est la valeur ajoutée d'un voyage qui permet de relier passé, présent et futur et qui va au-delà d'un itinéraire conventionnel.

Nous vous proposons ci-dessous un itinéraire pour découvrir l'univers formé par ces noyaux où les sons des sirènes semblent encore se faire entendre, omniprésents, marquant l'entrée et la sortie des équipes de travail de l'usine.

Besoin de recharger?

Besoin de recharger?

Berga

Points de rechargeCarrer Francesc Macià, 10-14

Points de rechargePasseig de la Indústria, 13

Et en attendant... nous vous proposons d'entrer sur la Plaza de Sant Pere, théâtre de Patum, un festival qui est un chef-d'œuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité depuis le 25 novembre 2005. Et découvrez le patrimoine culturel et histoire du vieux quartier, la ville propose l'itinéraire "Une promenade à travers Berga". L'Office de Tourisme (calle dels Àngels, numéro 7) fournira une brochure pour le faire. De plus, pendant la visite, des panneaux avec des codes QR peuvent être téléchargés sur votre téléphone portable pour plus d'informations.

Autres points de rechargeAutres points de recharge

Berga, Queralt et La Maixerina

Nous proposons de commencer l'itinéraire à Berga, capitale de la région et plus précisément dans le sanctuaire de Queralt que Josep Pla a décrit comme « le balcon de la Catalogne ». De ce point de vue privilégié, nous verrons Berga et le bas Berguedà où se trouvent les anciennes colonies textiles.

Le visiteur découvrira la raison de cette définition de l'écrivain de l'Empordà en contemplant les belles vues panoramiques offertes par cette tour de guet qui abrite une grande richesse géologique ainsi que de la flore et de la faune. La chaîne de montagnes est incluse dans une zone naturelle protégée. La zone est fréquentée par les randonneurs et il existe différents itinéraires à parcourir à pied de différents niveaux.

Dans la montagne de Bergueda, nous trouvons le sanctuaire de la Vierge de Queralt, emblème bien-aimé des habitants de Bergueda. Chaque année, le 8 septembre, on célèbre La Gala, une fête en son honneur. La première nouvelle documentée de cet événement remonte à 1667. Historiquement, les Berguédans ont demandé l'intervention de leur Vierge pour de nombreuses raisons: mettre fin à des sécheresses persistantes, des pestes, des guerres ou des maladies comme la peste ou le choléra.

Le clocher et la façade de cet édifice religieux sont l'œuvre de l'architecte Josep Antoni Coderch de Sentmenat. Vous pouvez monter à pied depuis le parking où nous laisserons le véhicule ou avec l'ascenseur incliné inauguré en 1991. Nous trouverons une boutique de souvenirs à côté de l'ancienne auberge. Sur le frontispice de ce bâtiment se trouve une plaque avec une phrase qui définit l'esprit du lieu: "La paix, la paix et toujours la paix".

En plus de visiter le sanctuaire avec la sculpture de l'image de Berguedana, nous pouvons rejoindre La Cova située à quelques mètres du temple. La légende raconte que c'est à cet endroit qu'un berger a trouvé l'image de la Vierge de Queralt et qu'une chapelle a été construite en son honneur.

Les colonies textiles du Llobregat en voiture électrique, un monde à découvrir

Vistes des del Santuari de Queralt. Sergi Boixader

Nous quittons Queralt et nous arrêtons à Berga où nous pouvons voir quelques-unes des pièces originales de La Maixerina ou Berguedana qui sont conservées au Musée Régional et en même temps au siège de l'Office de Tourisme, situé au numéro 7 de la Calle dels Àngels. créé par le menuisier du Berguedá Ramon Farguell y Montorcí entre 1790 et 1795. À son époque, cette machine a donné un élan à l'industrie cotonnière catalane car elle permettait de filer en même temps avec plus d'une broche et obtenait de plus grandes performances et permettait d'effectuer plus de travail qu'avec les machines qui existaient jusqu'alors sur le marché. marché. Vous pouvez également voir un modèle qui reproduit la pièce originale. C'est un exemple du rôle prédominant que Berga et Berguedà ont joué dans l'industrie cotonnière du pays.

Prochain arrêt

Prochain arrêt

4.5 KM (Cal Rosal)

Cal Rosal, l'un des plus grands quartiers de Catalogne

Nous suivons l'itinéraire vers le sud le long de la route C-1411z, parallèle à l'autoroute C-16, pour entrer dans certaines des colonies qui font partie du parc fluvial du Llobregat. Nous nous arrêtons à Cal Rosal, un noyau qui appartient à trois communes: Berga, Avià et Olvan. Elle était l'une des plus grandes de Catalogne et celle qui comptait le plus de travailleurs de la région, près de 2 000.

L'usine est toujours debout bien qu'elle ait fermé ses portes en 1992. Le bâtiment original de ce qui était autrefois le couvent des religieuses où logeaient les ouvriers venus des maisons paysannes est également conservé. Actuellement, le bâtiment abrite un centre d'art contemporain, le Konvent, qui propose une programmation culturelle stable.

Après le pont, nous trouvons la partie importante de l'offre commerciale de citron vert Rosal et, pendant la saison des champignons d'automne, il y a un marché aux champignons où vous pouvez les acheter. Juste de l'autre côté de la route C-1411z, se trouvait la gare il y a encore un demi-siècle. Il s'agissait d'un moyen de transport essentiel pour le transport des marchandises des industries textiles mais aussi des industries du charbon et du ciment jusqu'au Haut Berguedà.

L'histoire de Cal Rosal est étroitement liée aux voies de communication avec des étapes cruciales comme l'ouverture de la route en 1840 ou l'arrivée du chemin de fer en 1887. Et les industriels du coton du Haut Llobregat furent les promoteurs de la construction du train. pour transporter des matières premières et des produits finis.

En tant que centre de communication, Cal Rosal était un point d'arrêt pour les voitures qui trouvaient des animaux frais pour affronter la montée raide vers Berga aux temps lointains des muletiers et des tartans.

Cette colonie a été fondée en 1858 par les frères Antoni, Ramon et Agustí Rosal y Cortina, qui exploitaient une industrie de filature et de tissage de coton à Berga et qui s'étaient installés à Mataró à la suite de la dernière guerre carliste. Ils ont acheté un terrain qui a servi à fonder ce qui est devenu le quartier Rosal.

Les colonies textiles du Llobregat en voiture électrique, un monde à découvrir

Fàbrica Cal Rosal. Foto Agència Catalana de Turisme

Prochain arrêt

Prochain arrêt

5 KM (La Plana)

La Plana: du quartier à la zone industrielle

Nous continuons par la route C-1411z (qui continue parallèlement à l'ancienne ligne ferroviaire) et arrivons au quartier voisin de La Plana, dans la commune d'Avià . Son origine remonte à 1857, date à laquelle elle fut fondée par Miquel Roca et Noguera de Casserres. Le complexe comprenait des installations industrielles et des maisons multifamiliales.

Ce quartier a connu des hauts et des bas: il a été arrêté entre 1903 et 1908 et fermé en 1962. Un incendie a ravagé l'usine historique en 1999. L'activité industrielle y survit cependant grâce à la construction d'une zone industrielle.

Vous pouvez voir les 200 maisons construites pour les ouvriers et qui sont toujours occupées.

A proximité se trouve l'église de Sant Vicenç d'Obiols, qui se dresse sur la rive droite du Llobregat et est de style préroman. Il fait partie d'un ensemble comprenant le mas des Obiols, le presbytère, le cimetière et la nécropole, ainsi que d'autres éléments isolés: une baignoire, la fontaine des Obiols, une croix en pierre, un hangar et les trous de la tour de guet médiévale.

L'église a une nef unique, haute et étroite, avec une abside trapézoïdale en tête du côté est, flanquée de deux chapelles latérales couvertes d'une voûte en berceau.

Prochain arrêt

Prochain arrêt

7 KM (Viladomiu Vell)

Besoin de recharger?

Besoin de recharger?

Gironelle

Points de rechargeCarrer Farguell, 59

Points de rechargeAvinguda Països Catalans, 57P

Et pendant ce temps... à la Perla del Llobregat, nous pouvons suivre le parcours à travers la vieille ville: "Un fil à travers l'histoire". Le point de départ de la visite se trouve au Centre d'Interprétation Historique, au C/Pont Vell, 19), qui est également un Office de Tourisme. Il est marqué de totems et il existe une application pour le télécharger sur votre téléphone portable et le suivre confortablement.

Autres points de rechargeAutres points de recharge

Viladomiu Vell et Viladomiu Nou, deux colonies jumelles

Nous descendons Llobregat, vers Gironella, pour visiter deux des colonies textiles de cette commune. Viladomiu Vell est celle que l'on trouve en premier, juste après Cal Bassacs. Elle a été fondée par Tomàs Viladomiu y Bertran, qui acheta en 1896 le terrain de la plaine de Sant Marc de Cal Bassacs pour y construire une usine de fils et de tissus de coton et une colonie industrielle adjacente.

Son biographe, Mosén Casals, explique l'arrivée de l'industriel sur les terres ainsi acquises: "au début de 1868, il loua une tartane et remonta le Llobregat. En s'arrêtant ici et là, il arriva aux plans de Sant Marc de Gironella, ce qu'il regarda plus attentivement qu'il n'avait pas fait dans les autres endroits où il s'arrêtait, alors quand il eut fini la reconnaissance du terrain, avec un visage de Pâques qui dénotait quelque chose de satisfaisant, il s'adressa au conducteur de tartan en lui disant qu'il Je pouvais maintenant tourner le tartan et me tourner vers Sallent puisque maintenant j'avais ce que je voulais.

L'usine fut mise en service en 1871 parallèlement à la construction des premières maisons ouvrières qui formèrent la rue Vell. C'est l'une des colonies les mieux documentées et les données les plus significatives de sa fondation et de sa croissance sont connues, comme l'arrivée de l'électricité dans les maisons des ouvriers et sur le terrain de football en 1923.

Les anciens appartements ouvriers répartis en rangées d'îlots sont habités et c'est un endroit calme pour vivre et découvrir, à pied, l'architecture et l'urbanisme colonial avec des éléments typiques et communs comme l'église, la tour des propriétaires et le chalet du directeur. et usine.

Les colonies textiles du Llobregat en voiture électrique, un monde à découvrir

Antigues residències dels treballadors de Viladomiu i el Guixaró. Foto ACT.

Un peu plus au sud se trouve Viladomiu Nou, qui est la colonie « jumelle » de Valadomiu Vell et également fondée par Tomàs Viladomiu y Bertran. On y accède depuis la route C-1411z, après avoir traversé le pont du ruisseau Clarà en direction nord.

L'usine historique a fermé ses portes en 1982, mais plus tard, d'autres entreprises exerçant différentes activités industrielles s'y sont installées.

Ici, vous pourrez visiter la Torre de l'Amo, achevée en 1905 et où dormaient les propriétaires lorsqu'ils séjournaient dans leur colonie. Le week-end, vous pouvez faire des visites guidées. Récemment, un nouveau musée a été ouvert qui permet de le découvrir en un peu moins d'une demi-heure. Si vous voyagez en famille, une bonne option est la salle d'évasion "El Secreto de la Torre" conçue pour tout le monde. À travers des indices et des jeux, ils nous ont fait découvrir leur histoire de manière amusante et divertissante.

Le bâtiment qui abritait le cinéma a été réhabilité en théâtre non seulement pour le quartier mais aussi pour la municipalité. Il dispose également de salles polyvalentes et de bureaux.

Les colonies textiles du Llobregat en voiture électrique, un monde à découvrir

Torre de l'Amo de Viladomiu Nou. Sergi Boixader

Prochain arrêt

Prochain arrêt

7.5 KM (Cal Pons)

Cal Pons, centre monumental

Cal Pons est l'un des rares quartiers du Berguedà à être propriété publique depuis qu'il a été acheté par la Mairie de Puig-reig . Il a été construit entre 1875 et 1920, promu par l'industriel de Manresa Josep Pons i Enrich. Il était un entrepreneur et homme d'affaires, fondateur de la Caja de Manresa et promoteur du chemin de fer de Manresa à Berga. Il s'est également consacré à la politique.

Les experts la considèrent comme l'une des colonies textiles les plus intéressantes de Catalogne du point de vue monumental car elle forme un complexe urbain et architectural d'une grande beauté. Il est situé sur un terrain avec une forte pente depuis la partie la plus élevée, à côté du centre ville de Puig-reig, jusqu'à la partie la plus basse, à côté de la rivière Llobregat. Sur cette pente se trouvent différents niveaux avec des esplanades qui servaient à séparer les zones de travail et de vie quotidienne de celle des gérants et propriétaires, reproduisant la structure hiérarchique de ces espaces.

Une promenade nous permettra de découvrir l' église néo-gothique, le couvent, le théâtre, les deux tours de l'Amo (la Nova et la Vieille) et le chalet du directeur. Cal Pons était entourée d'un mur qui servait à contrôler les ouvriers. Certains porteurs surveillaient les entrées et sorties des familles qui y vivaient. Les horaires étaient stricts: on ne pouvait ni entrer ni sortir des lieux après 20 ou 21 heures.

Les bâtiments les plus emblématiques de Cal Pons sont les deux tours ainsi que les jardins qui lui donnent sa personnalité. La tour Vella a été construite avant 1885 et la Nova a été inaugurée en 1897. Les peintures murales de la salle se distinguent par des thèmes allégoriques des continents d'Amérique, d'Afrique et d'Asie représentés par une figure féminine.

En voyant cette propriété, l'imagination nous permet d'évoquer la splendeur de ces bâtisses majestueuses qui accueillaient des visiteurs de marque. Ici, après avoir visité l'église et l'usine, le roi d'Espagne Alphonse XIII déjeuna le 31 octobre 1908 lors de son séjour de trois jours au Berguedà. Il a également visité les colonies de chaux de Rosal et Cal Monegal, la cimenterie Asland de Castellar de n'Hug et les mines de charbon de Fígols.

Les colonies textiles du Llobregat en voiture électrique, un monde à découvrir

Església neogòtica Cal Pons. Sergi Boixader

Prochain arrêt

Prochain arrêt

4.5 KM (Cal Vidal)

Besoin de recharger?

Besoin de recharger?

Puig Reig

Points de rechargeCarrer Camí de Sant Marçal

Et en attendant... nous vous proposons la "Route des Templiers et des Ouvriers". Il s'agit d'un itinéraire autoguidé pour découvrir quatre des principales ressources touristiques de la commune dans la zone patrimoniale et également liées aux colonies industrielles.

Casserres

Points de rechargePlaça de Santa Maria

Et en attendant... vous pouvez en profiter pour explorer les ruelles de la vieille ville de Casserres. La commune conserve de nombreuses maisons médiévales, avec des façades en pierre et des détails architecturaux intéressants. Se promener dans ces rues vous permettra de vous immerger dans l'histoire et le charme de la commune. Sur la Plaza de Santa Maria se trouve l'église Nuestra Señora de los Ángeles, de style gothique tardif, construite au XVe siècle. A l'intérieur, vous pourrez admirer un retable baroque et quelques œuvres d'art religieux.

Autres points de rechargeAutres points de recharge

Cal Vidal, la colonie musée

La prochaine étape de notre itinéraire est le vieux quartier de Vidal, dans la même ville que Puig-reig, à côté de l'autoroute C-16. Ce fut la dernière construite dans le Berguedà. L'usine a été lancée en 1901 par la famille Vidal, originaire de Manresa, qui en est toujours la propriétaire et a orienté son activité vers des usages culturels et touristiques.

Dans les années soixante, elle comptait entre 700 et 800 habitants. Les ouvriers filaient et tissaient du coton acheté en Égypte ou en Inde et arrivé par train. Il a été récupéré à la gare proche de la colonie.

Jusqu'à l'arrivée de la journée de travail de 8 heures en 1919, les horaires de travail étaient très durs: 66 heures par semaine le jour et 51,30 heures par semaine la nuit. Les propriétaires proposaient différents services. Par exemple: pendant la période d'après-guerre, ils payaient du lait pour les enfants qui allaient à la crèche, tenue par les religieuses dominicaines, afin qu'ils grandissent forts et en bonne santé.

Urbainement, il était divisé en trois espaces: la zone industrielle présidée par l'usine, la zone résidentielle pour les ouvriers et les services, et le complexe des propriétaires et directeurs.

En 1995, la colonie est devenue un musée. Ainsi, un tour complet permet de connaître des aspects de la vie quotidienne de ces noyaux: comment ils vivaient, travaillaient, étaient éduqués ou encore le poids qu'avait la religion dans ces noyaux au début du XXe siècle.

Par curiosité, il convient de mentionner que la buanderie qui servait à laver les vêtements des personnes saines, appelée buanderie des vivants et également buanderie des morts, est conservée en bon état. Cette dernière était celle qui, pour des raisons d'hygiène, servait à laver les malades et les défunts. En cas de décès dû à une maladie infectieuse, elle servait de morgue provisoire jusqu'à l'arrivée du fossoyeur.

Cal Vidal propose des visites guidées et théâtralisées. Les espaces de ce complexe ont servi de décor à des tournages de films ou de séries. Et ils sont également loués pour organiser des célébrations privées comme des mariages.

Les colonies textiles du Llobregat en voiture électrique, un monde à découvrir

Visita teatralitzada a la Colònia Tèxtil de Cal Vidal. Sergi Boixader

Prochain arrêt

Prochain arrêt

6 KM (L'Ametlla de Merola)

l'AmeTLLA de Merola, un sentiment de ville

Également dans le quartier de Puig-reig, mais touchant déjà la frontière sud avec Bages en suivant l'autoroute C-16, nous arrivons à Ametlla de Merola, l'un des quartiers les mieux entretenus du Berguedà et avec un tissu associatif vivant et dynamique avec une claire sentiment du peuple.

L'usine d'origine a été mise en service en 1874 et a fermé ses portes en 1999. De nouvelles activités industrielles ont été implantées par la suite et se poursuivent aujourd'hui.

Le lieu vous invite à entrer dans les rues bien entretenues et à voir les rangées d'immeubles bien agencés, l'église, le café qui est un point de rencontre du quartier, la place, les vergers de ce méandre qui forme le Llobregat ou le Paseo de los platanes à l'écluse et au canal.

L'une des particularités de ce quartier est sa vitalité festive et culturelle avec des entités de référence comme le Groupe Théâtre L'Esplai. Le bâtiment du théâtre, construit en 1902, abrite les Pastorets "La Flor de Nadal" avec un texte de Francesc Picas et Josep Conangla, tous deux d'Ametlla. C'est une représentation plus que centenaire qui a obtenu la Croix de Sant Jordi décernée par la Generalitat.

Tout au long du XXe siècle, L'Ametlla a maintenu une riche activité culturelle qui a impliqué des voisins qui ont organisé des pièces de théâtre et ont également fait appel à des compagnies et des acteurs étrangers reconnus tels que Els Joglars, Joan Capri, Maria Barbany, Alejandro Ulloa ou Maria Matilde Almendros. de Manrèse. Et bien sûr d'Ametlla comme du metteur en scène Jaume Estruch ou de l'actrice Xus Estruch. Une anecdote raconte que la mère du célèbre acteur et réalisateur Josep Maria Flotats avait travaillé dans l'usine L'Ametlla.

Au milieu des années 1990, le théâtre a accueilli la présentation du Parc Fluvial du Llobregat, conçu pour mettre en valeur un système de 14 colonies et 15 usines situées dans un tronçon d'un peu plus de 20 kilomètres du Llobregat entre Berga et Navàs.

Les colonies textiles du Llobregat en voiture électrique, un monde à découvrir

Església de l'Ametlla de Merola. Sergi Boixader

Besoin de recharger?

Besoin de recharger?

Navas

Points de rechargeA la plaça de l'Ajuntament, 12

Points de rechargeAl carrer de Santa Eulàlia, 2

Et en attendant... nous vous proposons de visiter le Centre Œnotouristique du Pla de Bages, lancé en 2020. C'est un espace de 600 mètres carrés pour découvrir ce territoire viticole unique. Il est situé dans l'ancien bâtiment de l'abattoir.

Autres points de rechargeAutres points de recharge

En collaboration avec

Etecnic

Etecnic est le leader des installations à 360° d'électricité, mobilité connectée et renouvelable, elle a réalisé plus de 1 100 projets, gère plus de 7 000 bornes de recharge de véhicules électriques, compte plus de 700 000 utilisateurs enregistrés sur son APP EVcharge, pour laquelle elle a délivré plus de 3 millions d'heures de recharge et réduit plus de 21 000 tonnes de CO₂ .

Museu de la colònia Vidal de Puig-Reig

Puig-reig (a 3.2 Km)

Lire la suite

Centre d'interpretació de l'Església de Cal Pons

Puig-reig

Lire la suite

La Torre de l'amo de Viladomiu Nou

Gironella (a 3.4 Km)

Lire la suite

Turisme del Berguedà

Lire la suite

Cal Candi

Vilada (a 7 Km)

Lire la suite

Hostal de Montclar

Montclar (a 10 Km)

Lire la suite

Bar Restaurant Xato

Gironella

Lire la suite

Restaurant Gust Picant

Berga

Lire la suite

Où se loger

Cal Majoral

L'Espunyola (a 10.3 Km)

Lire la suite

Restaurant Apartaments Els Roures

Castellar del Riu (a 4 Km)

Lire la suite

Càmping Riera de Merlès

Borredà (a 12.1 Km)

Lire la suite

Escardívol turisme rural

Viver i Serrateix (a 5.7 Km)

Lire la suite

Nouvelles

Concours : la Catalogne en miniature

Lire la suite

Tirage au sort: 4 billets, 2 adultes et 2 enfants, pour une…

Lire la suite

Expériences

Rubri et les secrets de la rivière au Berguedà!

Lire la suite

Grimpez le Pedraforca avec le guide d'escalade Octavi

Lire la suite

Agenda

21 juin, Journée mondiale de la musique

21/06/2024

Lire la suite

Talents Jazz La Pedrera

20/06/2024 - 21/06/2024 ...

Lire la suite

Dirigez-vous à nos bulletins d'information!

Vous recevrez notre newsletter avec des nouvelles, des itinéraires, des promotions, loteries, etc..